Historique du jardin

Au cours d’un voyage qu’il effectue en 1897, Georges Delaselle, assureur parisien, passionné de végétaux exotiques, tombe sous le charme de l’Île de Batz. Étonné par la présence de nombreux végétaux rares en provenance des quatre coins du monde et acclimatés par les marins de l’île, il décide d’y créer un jardin exotique.

De 1897 à 1918 Georges Delaselle dirige travaux et plantations, aménage un cordon de dunes artificielles afin de protéger le jardin des vents, et procède à l’excavation d’une cuvette profonde de cinq mètres dont les bords sont travaillés en terrasses. Au cours de ces travaux, il fit une découverte inattendue, la mise à jour d’une nécropole datant de l’âge du bronze. En 1918 Georges Delaselle s’installe définitivement sur l’Île de Batz. Il se consacre entièrement au développement de son jardin.

À sa mort en 1944, à l’âge de 83 ans, la dune aride et primitive a laissé place à une luxuriante oasis peuplée de palmiers et autres plantes exotiques. Vendu à plusieurs reprises le jardin, victime d’un désintéressement général, sombre peu à peu dans l’oubli et l’abandon.

En 1987, une équipe de bénévoles réunis au sein de l’association « Les Amis du jardin Georges Delaselle» décide de faire renaître ce qui fut, jadis un petit paradis. Pari hardi que le Conservatoire du littoral s’est engagé à soutenir en devenant propriétaire du site en 1997, cent ans après sa création, protégeant ainsi définitivement ce témoignage remarquable de l’histoire de la pratique botanique et de l’acclimatation des végétaux exotiques vers 1900. La réhabilitation du jardin reste fidèle aux composantes fondamentales ébauchés par son concepteur, et les aménagements récents venus le compléter s’inscrivent dans l’intuition romantique qui fut celle de Georges Delaselle, et qui, imprègne intensément le site.  Depuis décembre 2018, la gestion du jardin est assurée par Haut-Léon Communauté.

1897

Georges Delaselle visite l'île de Batz

1897 à 1918

Georges Delaselle dirige travaux et plantations

1918

Georges Delaselle s’installe définitivement sur l’Île de Batz

1944

Mort de Georges Delasselle

1987

Renaissance du jardin grâce à l'association

1997

Le Conservatoire du littoral devient propriétaire du jardin.

2018

Haut-Léon Communauté devient gestionnaire du jardin

Jardin et collection botanique :

L’époque de la conception, son thème et son vocabulaire apparentent le jardin Georges Delaselle à d’autres jardins dont les plus connus se trouvent sur la Côte d’Azur. Son style « paysager » et le traitement des espaces particuliers que sont la palmeraie, la cacteraie, la pelouse des cordylines montre bien qu’ils ont été conçus afin d’évoquer des ambiances et des paysages exotiques plutôt que dans un souci de collection botanique. Ce dernier aspect, l’intérêt botanique ne saurait  cependant être négligé en ce qu’il appartient en propre à l’idée même de jardin exotique. Aujourd’hui, le jardin Georges Delaselle possède une collection de la flore insulaire mondiale (Canaries, Madère, Robinson Crusoé, Australie, Nouvelle-Zélande…)