L'association

« Les Amis du Jardin Georges Delaselle »

Trente ans de gestion associative du Jardin

Les prémices de l'association

Le Jardin Colonial de Monsieur Delaselle se trouvait depuis des décennies, en déshérence après sa mort. Les derniers végétaux, vestiges d’une gloire passée, disparaissaient sous un tapis de ronces, troncs d’abres et autres éléments disparates.

C’est à partir de 1985, lorque fut mis en place par le Comité d’établissement Aérospatiale de Châtillon (Hauts-de-Seine) qui s’était porté acquéreur du site en juillet pour y installer une colonnie de vacances et l’association Alpremab, Association de Loisirs populaires des Rives de l’Elorn, des Monts d’arrée et de l’île de Batz, qui y a créé en 1986 le village vacances «le Jardin Colonial», un programme d’intervention d’urgence, qu’une équipe de bénévoles s’est constituée.

Octobre 1987, c’est le début des travaux de réhabilitation dans ce jardin en sommeil depuis trois décennies.

Naissance de l'association

L’équipe de bénévoles mettait le pied à l’étrier et, sans hésiter, tous les weeks-ends, reprenait pioches, pelles, brouettes et râteaux. Les travaux s’arrêtaient le plus souvent dans le clair obscur. Les soirées étaient consacrées aux spéculations sur le futur du jardin et l’équipe repartait le dimanche soir fourbue mais fière du travail accompli.

C’est au cours d’une visite effectuée en septembre 1987 par M. Cabanel, Directeur des Parcs et Jardins au Ministère de l’Evironnement, que fut évoquée, pour la première fois, la pertinence de créer une structure autonome et associative qui permettrait de bénéficier de subventions institutionnelles ou de mécénat.

Le soir même, l’équipe de bénévoles présents au jardin pour un chantier, décide :

  • la création d’une association
  • de rebaptiser le Jardin Colonial : Jardin Georges Delaselle

La création de l’association restera intiment liée à la renaissance du Jardin.

Les mois qui suivirent, les procédures administratives sont lancées et n’empêcheront pas les bénévoles d’accueillir, dès l’été 1988, les premiers visiteurs. Début timide mais prometteur.

Le 13 janvier 1989, nait l’association « Les Amis du Jardin Georges Delaselle »

Les débuts de l'association

Dès le départ, l’association compte parmi les administrateurs quelques îliens qui observaient avec attention et intelligence la démarche et l’encourageaient.

D’importants travaux furent entrepris : reconstitution des murets et des allées, plantations de végétaux, pose de clôtures brise-vent, mise en sécurité du puits après sa découverte par hasard au cours des travaux, construction d’un bâtiment provisoire pour l’acceuil des visiteurs, installation d’un réseau d’arrosage et d’alimentation éléctrique, création d’un bassin ainsi que la multitude de petits travaux qui font le quotidien des jardiniers.

Les démarches et le travail des bénévoles de l’association commençaient à être connus. Une série de prix vient récompenser ce travail titanesque.

  • 1990, le 5ème prix « Chefs-d’œuvre en péril » lui est décerné par Antenne 2.
  • 1993, il obtient le « Label de qualité » attribué par la Ministre de l’environnement.
  • 1995, c’est le prix « Henri Texier » qui lui est attribué par l’Institut de France.
  • 1999, ce sera le prix « Euro nostra».

Les nouveaux horizons

En 1997, l’association célèbre le Centenaire de la création du Jardin par des conférences, des concerts et une magnifique exposition d’orchidées organisée par le Dr Preissel (Conservateur des jardins royaux de Herrenhausen en Allemagne).

Le fait marquant de l’année 1997 restera l’année de l’acquisition du site de Penn ar Ch’leger par le Conservatoire du Littoral. C’était le souhait de l’Association afin d’assurer la pérennité du lieu et d’être inscrit parmi les 750 sites qui seront transmis aux générations futures.

“Le Jardin Georges Delaselle appartient désormais au patrimoine de la République, propriété de tous les français.”

Une Convention de gestion est signée par la suite entre l’Association, le Conservatoire du Littoral et la Commune de l’île de Batz. L’Association y est désignée gestionnaire.

Les travaux de réhabilitation se poursuivent :

  • 2002, le Jardin accueille son 200 000ème visiteur.
  • 2006, il obtient le label « Jardin remarquable » attribué par le ministère de la culture.
  • 2007, c’est l’inauguration de la « Lande fleurie », projet de l’Atelier Acanthe conduit par les paysagistes de renom, Gilles Clément et Guillaume Geoffroy-Dechaume.

Avec l’embauche de trois salariés permanents qui avaient pour mission de mettre en oeuvre le projet de l’atelier Acanthe, l’intervention des bénévoles se fera plus discrète. Elle se résumera principalement, en dehors de quelques interventions ponctuelles sur le terrain, à la gestion administrative et associative.

  • 2008, ce sont les cendres de Georges Delaselle qui sont transférées au Jardin.
  • 2014, le Jardin est sélectionné pour la Route européenne des jardins en Bretagne, au sein du réseau EGHN (European Garden Heritage Network).
  • 2016, le Jardin devient ambassadeur de la marque « Tout commence en Finistère » et atteint 47 500 visiteurs pour la saison 2016.

Les recettes enregistrées avec les droits d’entrées du jardin, servaient à payer les salaires des jardiniers, l’achat des plantes et les investissements afin d’assurer son essor avec des honneurs mérités. L’association est à but non lucratif.

En 2017, l’association fête ses trente ans et le jardin ses 120 ans. Pour l’occasion un livre est édité et un voyage botanique réalisé par l’un des jardiniers-botanistes sur l’archipel Juan Fernandez (Chili), l’île de Robinson Crusoé.

En 2019, à l’occasion de la sortie de l’ouvrage « La Nécropole Néolithique du Jardin Georges Delaselle », l’Association organise une conférence sur l’ensablement de la côte nord du Finistère, et donc de l’île de Batz, au XVIIème siècle.

“Il a fallu 30 ans à Georges Delaselle pour réaliser son jardin. L’histoire se répète.”

La passation de gestion

L’association a assumé la gestion du jardin jusqu’au 1er décembre 2018, date à laquelle elle a été transférée à la Communauté des communes du Haut-Léon.

Elle était responsable de 4 salariés permanents qui avaient en charge l’entretien du Jardin, l’évolution de la collection botanique et l’accueil du public. Ses seules ressources : les entrées au jardin.

L’association «Les Amis du Jardin du Georges Delaselle» est désormais partenaire/conseil auprès du Conservatoire du Littoral et de Haut-Léon Communauté. Une Convention de partenariat est signée en avril 2019.

« Valoriser et préserver la mémoire de la réhabilitation du Jardin Georges Delaselle et l’engagement associatif des bénévoles, faire bénéficier toute institution et association qui le souhaitent de son expertise en matière de réhabilitation et de valorisation d’un jardin exotique » sont désormais les buts de l’association qui regroupe une centaine d’adhérents.

Ils se retrouvent chaque année en assemblée générale, évènement majeur mais aussi moment convivial pour partager une passion commune.

Historique

1986

Création d'un village vacances sur l'ancien Jardin Colonial de Georges Delaselle

1987

Début des travaux de réhabilitation

1988

Accueil des premiers visiteurs

1989

Création de l'Association

1990

Participation du prix « Chefs-d’œuvre en péril »

1997

Célébration du centenaire de la création du jardin

Depuis 1997

Le Conservatoire du littoral est propriétaire du jardin, une convention de gestion est signée entres les acteurs

2002

Accueil du 200 000ème visiteur

2006

Dépot du dossier pour l'obtention du label « Jardin Remarquable »

2007

Projet de "l'Atelier Acanthe" de Paris conduit par les paysagistes Gilles Clément et Guillaume Geoffroy-Dechaume

2008

Déplacement des cendres de Georges Delaselle du cimetière de l'île-de-batz au Jardin

2017

Exposition du voyage botanique des îles Juan-Fernandez

2018

Fin de la gestion du jardin par l'Association

Depuis 2019

l'Association est partenaire auprès du Conservatoire du littoral et Haut-Léon Communauté

Ouvrages réalisés sous l’égide de l’Association

1983

Mémoire « Le jardin Georges Delaselle » Ministère de la Culture

1991

Le jardin Georges Delaselle - éditions Lycée professionnel Claude Garamont

1997

Le jardin Georges Delasalle - éditions Actes Sud

2001

Le jardin Georges Delaselle - éditions Mot à Mot Rennes.

2008

Le Jardin de l’île de Batz - éditions Gallimard

2017

Le jardin Georges Delaselle - 120 ans de passion- éditions Paperland Bruxelles

2018

Actes du colloque « Un jardin à venir"

2019

La Nécropole néolithique du jardin Georges Delaselle - éditions Paperland Bruxelles

2021

"Sculptures au Jardin Georges Delaselle". - éditions Paperland Bruxelles.

Il est possible de commander les ouvrages suivants

«Le Jardin Georges Delaselle: 120 ans de passion» (21€)

«La Nécropole néolithique du Jardin Georges
Delaselle» (21 €)

«Sculptures au Jardin Georges Delaselle» (10 €)

en y ajoutant 3,98 € de frais de port, auprès de Jacques Debesse 2, rue de la poudrière 32100 CONDOM

Soutenir l'association

Il est possible de soutenir notre association en y adhérant pour la somme modique de 25 €.

Contacter l'association

Association, Les amis du Jardin Georges Delaselle
Contact: asso.amisdujardin.gdelaselle@gmail.com
Président , Jean Pierre Nicolas
06 52 73 25 40
Creac’h ar Villin 29253 Ile de Batz