Évènements de l'Association

Après le succès du concert de Couleur jazz le 11 mai, l’association organise une nouvelle opération de soutien au jardin Georges Delaselle en lien avec le Collectif d’artistes JARDIN !
 
Il s’agit d’une exposition 
qui aura lieu
 du 5 au 11 août 2024 
à la salle Ty Enez Vaz 
de l’île de Batz. 
 

Une partie des bénéfices issus de cette exposition sera reversée à la cagnotte « JardinCiaràn » mise en ligne via Helloasso.

Des cartes postales représentant une œuvre de chaque artiste seront aussi vendues 3,00 € l’une lors de cette exposition 

ainsi que l’affiche avec l’aquarelle de Danièle Orain au prix de 10,00 €.

 

Les membres du collectif d’artistes JARDIN :

Valérie BONNASSIEUX, Plasticienne ; Marie Andrée CHEVARTZMANN, Photographe ; Ganic TANGUY, Peintre («garden batik») ; Marie-Pascale LE GOFF, Aquarelliste ; Karine LE MEUR, Peintre (teintures végétales) ; Anne Marie TROILLARD, Peintre (peintures à l’huile. Le collectif remercie Jean Marc Guerlus, sculpteur sur bois, pour le don d’une de ses œuvres dont l’intégralité de la vente sera reversée au profit du jardin Georges Delaselle.

-Voici la carte postale choisie par Anne-Marie Troillard, artiste-peintre sur l’île de Batz.

 

JUIN 2024

MAI 2024

Concert du groupe couleur jazz.

Salle comble samedi  11 mai, à la salle Ker Anna de l’île de Batz lors du concert organisé par l’association « Les amis du jardin Georges Delaselle » en soutien au jardin éponyme suite au passage de la tempête Ciaran en novembre 2023.

L’orchestre Couleur jazz, originaire de Binic Etables sur mer (Côtes d’Armor), composé d’une quarantaine de voix et de quelques instrumentistes a puisé dans son répertoire de jazz et de la chanson française pendant plus de deux heures. La chanson Göttingen de Barbara, interprétée par Cécile Verdin a été très applaudie. Jean Zimmermann, le chef de chœur de l’orchestre, nous a aussi donné à voir quelques morceaux de son nouveau spectacle en préparation.

Cette soirée, placée sous le signe de l’espoir et de l’humanisme, a été très appréciée par le public îlien. 

Le Final, un gospel « Down to the River to pray » a été chaudement applaudi.

-Le montant de la recette se monte à 1 360,00 €  (sans le bar).

Ce fut une très belle soirée. Le public en est sorti ravi.

UN GRAND MERCI À VOUS TOUS.

MAI 2024

Bonjour à tous, je reviens vers vous car vous avez été nombreux à nous demander comment se procurer l’affiche mise en vente en soutien au Jardin Georges Delaselle.

-Vous pourrez l’acheter 10€ lors du concert de samedi 11 mai à 20h30 salle Ker-Anna sur l’Ile de Batz.

-Pour ceux qui ne pourront pas assister au concert et qui auront l’occasion de venir sur l’Ile de Batz, il est possible de se la procurer au domicile du président de l’Association Mr Jean-Pierre Nicolas Créach Ar Villin ILE DE BATZ.

-Il est ,également, possible de l’acheter par correspondance au prix de 23€ , frais de port compris; pour cela veuillez la commander par courrier accompagné de votre règlement par chèque à l’adresse suivante: Mr Jean-Pierre Nicolas Créach Ar Villin 29253 ILE DE BATZ.

A NOTER QUE SEUL LES RÈGLEMENTS PAR CHÈQUE LIBÉLLÉ AU NOM DE L’ASSOCIATION LES AMIS DU JARDIN GEORGES DELASELLE SERONT ACCEPTÉS.

Merci à tous par avance de votre soutien.

MAI 2024

Le samedi 11Mai 2024 à 20h30, l’association « les amis du jardin Georges Delaselle » organise un concert de soutien après le passage de la tempête Ciaran.

Venez nombreux.

Février 2024

PAGE FACEBOOK DE L’ASSOCIATION

Une page Facebook  de l’association Les Amis du Jardin Georges Delaselle vient d’être créée, vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien ci-dessous. N’hésitez pas à partager cette page avec tous vos contacts et amis.

https://www.facebook.com/profile.php?id=61553469585654

Décembre 2023

Suite au cataclysme provoqué par la tempête Ciaràn, l’association

« Les amis du jardin Georges Delaselle » se mobilise

   

 

La tempête Ciaràn n’a pas épargné l’île de Batz, et en particulier le jardin Georges Delaselle, où des vents de 195 km/h ont soufflé dans la nuit du 2 novembre 2023

Notre association a apporté sa compassion et son soutien à l’équipe du jardin dès le 2 novembre.

Benjamin Gouès, qui avait pris la précaution de passer la nuit sur place, a pu informer la presse dès le 2 au matin (tous les bateaux étaient évidemment supprimés). Il estime que 70 % de la barrière végétale est détruite et que plus de la moitié des grands arbres sont tombés. Les parties les plus touchées sont la Terrasse ouest, les Terres australes et le Calvaire.

J’ai rencontré l’équipe (B. Gouès, B. Klein et J. Dirou) le 3 novembre dans un jardin dévasté. A mon arrivée, elle était à pied d’œuvre, mais bien seule, avec des moyens dérisoires, et un sentiment d’impuissance devant l’ampleur de la tâche, mais aussi un grand courage. N’importe qui d’autre aurait fait preuve de découragement devant l’anéantissement de leur travail. Pas eux, ils étaient remplis d’énergie avec leur passion intacte.

Félicitations à eux qui aiment ce jardin plus que tout !

Mais le défi est gigantesque et la remise en état nécessitera des mois. Pas certain que le jardin puisse ouvrir en avril 2024.

En échangeant avec eux, il s’avère qu’un de leur souci sera de remplacer les espèces détruites par la tempête, une fois l’élagage terminé.

L’idée d’ouvrir une cagnotte en soutien au jardin est venue naturellement afin de faire face au nécessaire remplacement des centaines d’espèces disparues ou dégradées.

Nous lançons un appel à l’aide

à tous les amoureux et amoureuses de ce jardin.

 

Votre don, même modeste, mettra du baume au cœur aux jardiniers.

Alors ne vous privez pas !

Un grand merci !

 

                                                                 Le président de l’association, Jean-Pierre Nicolas 

  

Pour faire un don, cliquez sur ce lien
https://www.helloasso.com/associations/association-les-amis-du-jardin-georges-delaselle/formulaires/1

 

Un reçu en vue d’une déduction fiscale vous sera envoyé via la plateforme Helloasso.

 

Novembre 2023

Un nouveau livre vient de paraître, édité en partenariat entre l'Association et Haut Léon Communauté

Après le succès du livre « Le jardin Georges Delaselle, 120 ans de passion », édité par l’association, maintenant épuisé, voici son successeur

« Le jardin Georges Delaselle : une passion depuis 1897 ».

L’association et « Haut Léon Communauté », gestionnaire du jardin depuis 2018, ont décidé, en partenariat, de coéditer ce nouvel ouvrage consacré à l’histoire du jardin, la scénographie du bâtiment d’accueil (réalisée par Yves Kneusé, scénographe) et la flore somptueuse du site.

L’association apportant ses archives sur l’histoire du jardin et HLC la présentation du jardin actuel avec de très nombreuses et très belles photographies (état des lieux, paroles de jardiniers, la balade botanique, les plantes remarquables …)

La sortie du livre a lieu le 3 juin 2023, jour de l’inauguration du bâtiment d’accueil des visiteurs, entièrement rénové, avec la création d’une scénographie sur l’œuvre exceptionnelle de Georges Delaselle, l’histoire de son jardin et sa réhabilitation par l’association, jusqu’à la gestion actuelle du jardin par HLC qui a lancé, en 2021, un vaste projet de rénovation avec le Conservatoire du littoral.

Jean-Pierre Nicolas, Président,
et Jacques Debesse, Secrétaire, de l’association « Les amis du jardin Georges Delaselle »

Cet ouvrage est en vente à la boutique du Jardin au prix de 30€ et sur ce site

Juin 2023

Lien pour pouvoir accéder aux articles de presse parus le 3 juin 2023

-Article du Ouest France publié par  Gaëlle Colin le 3 juin 2023.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ile-de-batz-29253/en-images-le-jardin-exotique-de-lile-de-batz-retrouve-sa-villa-nast-completement-rajeunie-72b5e2b8-0213-11ee-9060-9a31678f4c0d

-Article du Télégramme publié par Sophie Hallegot le 3 juin 2023.

https://www.letelegramme.fr/finistere/saint-pol-de-leon-29250/ile-de-batz-george-delaselle-raconte-son-reve-de-jardin-dans-un-nouvel-ecrin-6361400.php

Juin 2023

Une scénographie consacrée à Georges Delaselle a été inaugurée le samedi 3 juin 2023

C’est en présence du Président de Haut-Léon Communauté Jacques Edern, de la Vice-présidente en charge du littoral et de la bidiversité Anne Bescond, du Vice-président en charge des finances Gildas Bernard, de la Députée de la 4ème circ. du Finistère Sandrine Le Feur, du Président du Conseil départemental Maël de Calan, du représentant du Conseil régional Olivier Le Bras,  du maire de l’île de Batz Eric Grall, du Délégué du Conservatoire du littoral Rivages Bretagne Didier Olivry et de la Délégué Finistère Isabelle Gay, de la Sénatrice Nadège Havet et du Sénateur Jean-Luc Fichet, de la Sous-préfète Françoise Plouviez-Diaz, du Directeur général du Conservatoire botanique national de Brest Dominique Dhervé, de la représentante de la Fondation du Crédit agricole Françoise Rannou, du Délégué de la Fondation du Patrimoine M. Kulig, du Président de l’association « Les amis du Jardin Georges Delaselle », Jean-Pierre Nicolas et de plusieurs administrateurs, de plusieurs Conseillers communautaires et de plusieurs Conseillers municipaux de l’île de Batz et de 130 personnes, qu’a eu lieu, samedi 3 juin 2023, l’inauguration du nouvel accueil du Jardin Georges Delaselle (Villa Nast).

Cet espace qui comprend, en plus de la billetterie, un espace Librairie avec des ouvrages consacrés à la nature et aux jardins, un espace, qui court sur trois salles, mettant en scène

L’histoire de Georges Delaselle, dès 1897

puis, enfin, un espace consacré aux expositions temporaires ; la première qui se déroule sur toute cette saison, « appartient » à Guillaume Castel, artiste finistérien, et à ses œuvres remarquables.*

Une scénographie à la hauteur de ce qu’est le Jardin aujourd’hui.

Pour Yves Kneusé, architecte et scénographe, qui a mis en scène, avec Violaine Pierret, muséographe, le fonds et les archives de l’association des Amis du jardin Georges Delaselle, et articulé le parcours autour « d’alcôves en bois, un peu comme des lits clos » qui plongent le visiteur dans l’histoire du jardin à travers une rencontre avec le créateur du site, un film, des photos et des textes et des cabinets botaniques, mettant en lumière les objets, notes, aquarelles, croquis et dessins ayant appartenu à M. Delaselle, il fallait «faire dialoguer l’histoire et la géographie, concilier l’échelle domestique de la villa Nast et les exigences d’un espace public, concevoir un projet qui ne peut se décliner nulle part ailleurs».

C’est la première fois que notre association est en mesure d’exposer au public ce qui a appartenu à Georges Delaselle et nous en sommes très heureux.

Le créateur du Jardin a, enfin, un musée à sa mesure. Nos remerciements vont à Haut-Léon Communauté et au Conservatoire du littoral qui ont permis cela.

Cela a été possible aussi grâce, en partie, aux dons à notre association, effectués par une îlienne, Madame Bernadette Gervais, petite fille d’Etienne Masson, qui a fait découvrir l’île de Batz à Georges Delaselle en 1897. Nous tenons à l’en remercier ici très chaleureusement. Sans Nadette, cette scénographie n’aurait pas existé.

Nous remercions aussi Yves Kneusé et Vilaine Pierret pour avoir parfaitement su capter la richesse de ces archives et de les avoir remarquablement mises en lumière.*

La cérémonie, après les prises de paroles des différents partenaires, a été suivie d’un cocktail déjeunatoire puis d’un « impromptu musical » interprété par la pianiste Elise Kermanac’h, à l’occasion de l’évènement national « Rendez-vous aux jardins 2023 ».

Une visite du Jardin a ponctué cette journée, mémorable à plus d’un titre.
Jean-Pierre Nicolas.
Président de l’association « Les amis du Jardin Georges Delaselle »

Article qui paraitra dans le prochain journal de l’Ile de Batz.

Juin 2023

Prise de parole du Président de l'association à l'inauguration du 3 juin 2023.

M. le Président de Haut-Léon Communauté, M. le Délégué Rivage Bretagne du Conservatoire du littoral, Mme La Députée, M. le Président du Conseil départemental, M. le représentant du Conseil régional, M. le Maire de l’île de Batz, Mme la Vice-Présidente en charge du littoral et M. le Vice-Président en charge des finances à Haut-Léon Communauté, Mme la Sénatrice, M. le Sénateur, Mme la Sous-préfète, M. le Directeur général du Conservatoire botanique national de Brest, M. le Délégué de la Fondation du patrimoine, Mme la représentante de la Fondation du Crédit agricole, Mmes et Mrs les conseillers communautaires, Mmes et Mrs les conseillers municipaux, Mesdames et messieurs.

Réunis, en ce jour, nous ne serions pas là si Georges Delaselle n’avait pas existé.
Aussi, vais-je lui rendre hommage.
Georges-Albert Delaselle est né à Paris le 18 mars 1861. Son ami, Etienne Masson, qu’il connait depuis leurs études au lycée Henri IV de Paris, découvre l’île de Batz en 1896.
L’année suivante, il y revient avec l’intention de la faire découvrir à son ami de jeunesse. S’y rendre à l’époque relève de l’expédition. La traversée en cotre pouvait prendre une heure, voire davantage.
Le contraste est saisissant. Une île sans arbre, battue par les vents hostiles, déplaçant le sable le long des dunes, alors que, dans des endroits protégés, se développent des végétaux tropicaux acclimatés par des marins au long cours installés sur l’île.
C’est un coup de foudre !
Le 22 décembre 1897, Georges Delaselle, âgé de 36 ans, acquiert quelques parcelles sur la pointe-est de l’île. Il a décidé d’installer ici « son Jardin colonial » et d’y acclimater des végétaux exotiques.
Il y exercera pendant quelques 40 années, avec passion et enthousiasme, l’art de jardinier-paysagiste.
De 1898 à 1918, il dirige les travaux, façonne un cordon de dunes artificielles, plante des végétaux de protection et creuse une cuvette de 5 mètres. C’est à ce moment-là qu’il met à jour la nécropole néolithique.
Peu à peu, il rachète des parcelles, étudie la botanique, voyage beaucoup et ramène de nombreuses espèces qu’il introduit dans son jardin.
En mai 1918, atteint de tuberculose, il quitte Paris et s’installe définitivement sur l’île. Dès lors, il mettra tout en œuvre pour aménager, acclimater et embellir son jardin dont l’accès reste réservé à quelques privilégiés.
En 1937, fatigué, usé, Georges Delaselle se résigne à vendre l’œuvre de sa vie. Il s’éteint le 29 janvier 1944 dans sa maison de Kernevez, sur l’île de Batz.
Robert Nast, le nouveau propriétaire, se contente de gérer et d’agrandir le site qu’il revend en 1957 à Nord-aviation (à Chatillon – Hauts de Seine). Il devient alors une colonie de vacances et les ronces en prennent, peu à peu, possession.
*
Il faudra attendre une trentaine d’années pour qu’un groupe de bénévoles, passionnés, le sorte de l’oubli.
Dès 1985, un programme d’intervention d’urgence est mis en place par le Comité d’établissement de Nord-aviation et l’association l’ALPREMAB (à l’origine du Village Vacances Le Jardin colonial).
Sur les conseils d’un jeune paysagiste parisien, Philippe Feignon, un plan de sauvegarde et de réhabilitation est mis en place, et les chantiers de bénévoles, emmenés par MM. Reymann, Debesse et Gourvil, démarrent à l’automne.
C’était encore l’époque des trains de nuit et, pour les Parisiens, l’arrivée à Roscoff au petit matin, parfois sous la pluie, le vent, les tempêtes…
L’association « Les amis du jardin Georges Delaselle » est fondée en 1989. Son but est limpide : réhabiliter le jardin exotique pour permettre l’accueil du public.
Et c’est là mon deuxième hommage.
Cette seconde naissance fait appel à une mobilisation considérable où vont sans cesse se conjuguer intuition, persévérance, passion et détermination. Sans cette équipe de pionniers, le jardin aurait disparu.
Un premier inventaire de la collection botanique est réalisé dès 1989.
49 espèces sont alors mises à jour. Elles ont subsisté, malgré 30 ans d’abandon, les hivers froids de 1956 et 1963, les tempêtes répétées…
Les premiers visiteurs sont accueillis dès l’été 1988, malgré la violente tempête de 1987, qui a mis à terre plus de 60 cyprès et un violent gel la même année. Le jardin reprend alors, pour un court temps, l’aspect d’un champ de ruines. Les bénévoles redoublent d’ardeur.
De nombreux prix viennent couronner leur action.
1997 voit son acquisition par le Conservatoire du littoral. Une convention est signée. Elle en confie la gestion à notre association. Une mission est menée par les paysagistes Gilles Clément et Guillaume Geoffroy-Dechaume, de l’Atelier Acanthe de Paris.
En 2006, le jardin Delaselle devient « Jardin remarquable ». Trois salariés y travaillent désormais.
En 2008, les cendres de Delaselle sont transférées dans son jardin, depuis le cimetière de l’île de Batz.
En 2016, le nombre de visiteurs est de 47 500. Le pari est largement gagné. En cette année 2023, lorsque 12 000 entrées auront été comptabilisées, c’est le chiffre d’un million de visiteurs qui aura été franchi depuis 1988, année de l’ouverture au public.
Le jardin a acquis une renommée exceptionnelle. Il est devenu le poumon de l’île de Batz.
C’est la gestion de ce joyau que nous transférons à Haut-Léon Communauté le 1er décembre 2018, conformément au vœu du Conservatoire du littoral. Une « Convention de partenariat pour la bonne gestion et la valorisation du jardin », signée en avril 2019, nous lie désormais à eux.
Nous restons la mémoire vivante de cette œuvre singulière.
A ce titre, nous avons été étroitement associés à la réalisation de la scénographie par Yves Kneusé et Violaine Pierret. Nous avons mis à leur disposition toutes nos archives et objets ayant appartenu à Georges Delaselle. Beaucoup de ces archives nous ont été données par Bernadette Gervais, petite fille d’Etienne Masson. Je voudrai ici l’en remercier chaleureusement. Sans elle, et bien sûr, sans notre association, cette scénographie n’existerait tout simplement pas.
Je voudrai conclure par un dernier hommage, celui à Haut-Léon Communauté et au Conservatoire du littoral, qui ont, très tôt, perçu la qualité et la richesse de ce lieu, et su mettre les fonds nécessaires afin de valoriser, ad vitam eternam, ce bijou qu’est le Jardin Georges Delaselle.
J’inclus dans cet hommage les scénographes, Yves Kneusé et Violaine Pierret, qui ont, tout de suite, compris que ce jardin et son histoire constituaient un joyau. Ils ont su construire un remarquable récit dont la scénographie, que nous avons sous les yeux, en est le reflet.
Au nom de notre association et de tous ses membres, je voudrai, tous, les en remercier et leur sais gré d’avoir su lire l’avenir.
Nous restons à leurs côtés.
Longue vie à la nouvelle vie du jardin Georges Delaselle !
Je vous remercie.

Juin 2023

La stèle « Le Menhir fleuri » trouve enfin sa place.

Le « Menhir fleuri »,
stèle dédiée à la mémoire de Georges Delaselle à l’occasion du 160ème anniversaire de sa naissance, conçu et réalisé par l’artiste Zoltàn Zsako et placé sur le menhir gracieusement offert par Nicole Valérien, fidèle adhérente de notre association, a été déplacé le mardi 28 février 2023 par les jardiniers du jardin avec l’aide de l’entreprise Paugam et de son «engin levant ».

Elle avait été placée provisoirement à l’entrée du jardin et inaugurée le samedi 25 septembre 2021 en présence de Jacques Edern et Anne Bescond (respectivement Président et Vice-présidente de Haut-Léon Communauté), de Didier Olivry (Délégué de Rivages Bretagne au Conservatoire du littoral) et d’Eric Grall (Maire de l’île de Batz). Elle a retrouvé ainsi l’endroit qui lui était dévolu, près des cendres de Georges Delaselle matérialisées par une plaque, comme l’avaient souhaité l’artiste, ainsi que notre association.
Cet espace, près du calvaire, abrite aussi désormais les panneaux retraçant l’histoire du jardin.

Le président de l’association : Jean-Pierre Nicolas

Mars 2023

Les œuvres d’art du Jardin Georges Delaselle

Suite à de nombreux questionnements de visiteurs à propos des sculptures qui sont placées dans le Jardin, notre association a décidé d’apporter un éclairage sur ces œuvres en réalisant un ouvrage «Sculptures au Jardin Georges Delaselle» qui présentera chaque œuvre ainsi que son auteur.

 

Les œuvres d’art installées au Jardin Georges Delaselle s’inscrivent dans le projet «Art Mémoire et Nature», initié en 1991 avec le concours de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et les ateliers de sculptures de Mr. Georges Jeanclos, Vincent Barré et Piotr Kowalski, professeurs de l’école.

L’installation des œuvres au Jardin a été précédée par un séjour « in situ » des élèves de l’école des Beaux-Arts de Paris.

Elles sont au nombre de cinq.

  • BARQUE, sculpture réalisée par Georges Jeanclos en 1992. Tirage en bronze.
  • LE PHENIX, sculpture réalisée par Vincent Barré en 1992.
  • MANIGUETTE, sculpture en bronze réalisée par Valérie Delarue en 1992.
  • LE LIVRE DU TEMPS, sculpture réalisée par Tomas Naegerl en 1995.
  • LA LOUPE, sculpture réalisée par Jean-Marie Dallet en 1992. Elle a été retirée du jardin en raison de la fissure du verre contenant la loupe

 

  • LE MENHIR FLEURI, création en bronze de Zoltàn Zsako en 2020-21

     
    Cet ouvrage est paru en mai 2021. Il est possible de le commander à
    Jacques Debesse 2, rue de la poudrière 32100 CONDOM (10 € + 3,98 € de port)

Mai 2021

Contacter l'association

Association, Les amis du Jardin Georges Delaselle
Contact: asso.amisdujardin.gdelaselle@gmail.com
Président , Jean Pierre Nicolas
07 49 57 32 44
Creac’h ar Villin 29253 Ile de Batz

Contactez-nous - association